Technologies des faisceaux d'allumage ou faisceaux haute tension

Il existe 3 types de faisceaux d'allumage qui se distinguent par les matériaux utilisés et la résistance antiparasitage.

Il existe trois technologies différentes de faisceaux d'allumage.

Leurs différences résident dans les materiaux utilisés pour l’élément conducteur et la résistance d’antiparasitage.

  • Faisceaux d'allumage à noyau en cuivre : technologie cuivre
  • Faisceaux d'allumage à résistance carbone : technologie résistive
  • Faisceaux d'allumage à résistance inductive : technologie réactive

Tous les modèles disposent d'une gaine externe isolante en caoutchouc  silicone. Comparé au PVC par exemple, ce matériau est moins sensible aux fortes amplitudes thermiques et peut résister à une température de 220 °C. De plus, il résiste mieux au contact des produits chimiques tels que l’huile ou l’essence.

Ce type de faisceaux est conforme à la classe la plus élevée de résistance aux températures correspondant à la norme ISO 3808 (catégorie F, jusqu’à 220 °C).

Plus d’informations

Faisceaux d'allumage à noyau en cuivre avec résistance antiparasite : l’âme centrale en cuivre est gainée d’étain pour résister à l’oxydation et de silicone pour résister aux températures.

Faisceaux d'allumage à résistance carbone : l’âme centrale est gainée de silicone et de fibre de verre pour augmenter la résistance mécanique à la traction.

Faisceaux d'allumage à résistance inductive : l’âme centrale en fibre de verre est gainée d’une enveloppe de silicone, autour de laquelle un fil d’acier inoxydable fonctionne sur le même principe que la bobine d’allumage.

Tekniwiki : Retrouvez tout notre savoir-faire technique sur notre nouvelle plateforme TekniWiki (formation technique, catalogues, actualités, videos).